Interview
Franck FLEURY

Un réseau doit être un lieu d’échange, de bienveillance et de convivialité.

Franck FLEURY

Date de l'entrevue : 21/06/2022

Entreprise : SEIRA

Dans un premier temps, je vous propose de vous présenter, de nous parler de votre parcours et de l’histoire de votre entreprise.

Je m’appelle Franck FLEURY, après une formation initiale en droit, j’ai débuté ma carrière au sein du groupe LAPEYRE qui intégrait ses futurs cadres dans une pépinière interne, ce qui favorisait l’adhésion à la culture d’entreprise et l’esprit d’entreprise. Puis, grâce au réseau, j’ai eu l’opportunité d’intégrer une ESN (entreprise de services du numérique) et 30 ans après, j’exerce dans le secteur des IT (technologies de l’information), dans le développement commercial tout en assurant l’encadrement d’équipes commerciales et techniques. J’ai également piloté et coordonné de nombreux projets liés aux nouvelles technologies, en m’appuyant sur un réseau de consultants et partenaires experts. J’ai rejoint la société SEIRA en 2018 en tant que Directeur opérationnel.

Créée en 2011, SEIRA est un acteur de l’économie de la connaissance, spécialisé dans la digitalisation des dispositifs de formation. Nos briques technologiques permettent au plus grand nombre d’acteurs de la formation et de l’entreprise de s’approprier la plateforme LMS SEIRA-LDX pour y construire des parcours. SEIRA-LDX propose un éco système technologique ouvert pour s’adapter aux besoins spécifiques.

Notre équipe plurielle dispose d’une forte complémentarité dans l’expérience et les compétences liées à la formation professionnelle, aux services aux apprenants, la gamification et le Digital Learning.

SEIRA a rejoint le groupe EDUSERVICES en octobre 2021.

Dans le cadre de vos activités, vous côtoyez de nombreux réseaux professionnels, qu’est-ce qui suscite votre engagement réseau et qu’attendez-vous concrètement de ces organisations ?

Très tôt, j’ai été accueilli au sein de la jeune chambre économique qui fut ma première expérience de réseau. Je suis arrivée à Grenoble fin 1998 , où j’ai découvert l’association des DCF (Dirigeants Commerciaux de France), présidée à l‘époque par Claude Benoit. Après avoir été membre des associations ADIRA et du GARF, j’ai rejoint en 2019 en qualité de secrétaire, l’Interclub qui regroupe et anime de nombreuses associations professionnelles du bassin Grenoblois.

Les Réseaux professionnels ont cette particularité de vous ouvrir aux autres, de partager vos questionnements et des retours d’expériences avec la plus grande bienveillance. Si cultiver ses réseaux doit être une seconde nature, pour autant, il faut savoir donner pour recevoir. Rejoindre un réseau professionnel est comme s’interconnecter à un secteur, à des hommes et des femmes qui ont des problématiques très proches, qui souhaitent partager des bonnes pratiques et nourrir notre envie de progresser et d’échanger.

Un réseau doit être un lieu d’échange, de bienveillance et de convivialité.

Au regard de votre expérience des réseaux, quelles sont les barrières à la constitution et à l’utilisation d’un réseau professionnel ?

Souvent, le temps est un facteur clé de succès, car il permet de construire la confiance dans la relation aux autres membres. C’est aussi ce qui va motiver l’envie de rejoindre un réseau, c’est-à-dire quel est mon objectif ? Un réseau n’est pas qu’un annuaire de professionnels que je peux utiliser à ma convenance pour y développer du business, généralement dans ce cas l’expérience du réseau est de très courte durée.

Un réseau est avant tout un lieu d’entraide, de partage et d’échange. C’est un peu une auberge espagnole, ce que j’apporte contribue à le développer. Ce fonctionnement organique en fait des creusets d’idées, d’échanges et de connexions très enrichissants pour celles et ceux qui savent l’utiliser (sans en abuser). Leurs implantations locales, régionales et nationales, permettent à celles et ceux qui le souhaitent, de s’investir pour élargir leurs compétences et leur horizon.

Le Club des Entreprises de Grenoble, qui a entre autres vocations, de faciliter les échanges entre le monde des entreprises et celui des IUT. Quelles sont vos attentes en ayant choisi de rejoindre le Club et que pensez-vous pouvoir apporter aux étudiants ?

Intervenant indirectement dans l’économie de la connaissance, il est très clair que le partage fait partie de l’ADN de notre entreprise. Nous accueillons chaque année des apprentis, des stagiaires dans nos équipes. Pour autant, nous sommes impactés comme de nombreuses entreprises du secteur par la tension du marché de l’emploi concernant les profils IT.

Le Club des Entreprises de Grenoble peut être pour nous un vecteur de communication de notre marque employeur pour des étudiants à la recherche d’une expertise métiers dans le cadre d’une première expérience et qui pourraient s’engager sur le long terme au sein de l’entreprise. Notre équipe, constituée d’une dizaine de personnes, est amenée à s’agrandir rapidement tant sur des fonctions techniques que commerciales.

Bien que membres des Acteurs de la Compétence en région Rhône Alpes, le Club Entreprises de Grenoble nous permettra également de rencontrer d’autres entreprises avec lesquelles nous pourrons échanger sur différentes problématiques métiers, liées aux moyens de formation et d’acquisition de compétences.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants Diplômés qui se demandent s’ils sont légitimes pour rejoindre un réseau professionnel et quelles démarches leur conseillez-vous pour y parvenir ?

De nombreux réseaux s’ouvrent aujourd’hui aux jeunes diplômés et/ou aux jeunes entrepreneurs. Il est toujours plus facile, lorsque cela est possible, d’être accompagné par l’un des membres d’un réseau, le tutorat étant souvent déterminant en première période d’activité.

Si on possède la motivation qui reste un facteur déterminant de réussite, il faut fréquenter et s’engager le plus tôt possible dans cette démarche, car un réseau se construit avec le temps. Les membres de ces réseaux sont ouverts aux autres et sont animés par cette envie de transmettre et de partager.  J’ai eu une première expérience à l’âge de 23 ans en rejoignant la JCE qui a été une formidable expérience et m’a conduit plus facilement à rejoindre d’autres associations et occuper des fonctions au sein des bureaux.

L’organisation de soirées thématiques, de tables rondes, reste un excellent moyen de rencontrer et tisser des liens avec des membres, et in fine de faire ses premiers pas dans le monde des réseaux.  Soyez acteur et actif de votre réseau.

Les réseaux numériques tels que LinkedIn sont un complément intéressant, mais ne remplace pas la relation humaine, les amitiés, les affinités qui en découlent.

Dans toute ma carrière, je n’ai eu que très peu d’occasion d’envoyer de CV, la mise en relation s’est très souvent faite grâce au réseau… que cela soit pour mon premier job comme celui que j’occupe actuellement !

Richard Compte

Newsletter

Restez informés sur toute l'actualité du Club en vous inscrivant à notre newslettter

Avec le soutien de

Club Entreprises de Grenoble © 2021 – contactmentions légalespolitique de confidentialitécookies

Site réalisé par eConcepto